Calendrier de l’Avent – Jour 11

Calendrier de l'Avent – Jour 11
Calendrier de l'Avent – Jour 11

Un tunnel à traverser, l’Avent y ressemble. Et pourtant, c’est à travers lui que la lumière arrive. Profitez bien de cette méditation.

La lumière au bout du tunnel…

Pendant l’écriture de cette méditation, je suis fatigué. Qui dit fatigue pourrait dire abattement. Cependant l’aide sans failles et le soutien inconditionnel de notre Seigneur m’est rappelé, ainsi qu’à vous, frères et sœurs en Christ, dans les textes du jour: “Le Seigneur est le Dieu éternel […] Il rend des forces à l’homme fatigué ».

Alors, sachons demander au Seigneur son aide, sa force en ce temps hivernal ou la couleur grise et le froid font loi et où le désespoir tend à étendre son emprise sur nos cœurs. Ne laissons pas le froid physique venir glacer notre ardeur et nos cœurs. Ne nous laissons pas sombrer mais levons les yeux vers notre Sauveur. Il va se faire petit enfant et dans l’attente de sa venue, veillons. Veillons dans l’attente et l’espérance de Noël.

Et, entourons nous de nos grands frères, les saints. Et aujourd’hui, c’est vers un Pape que nous nous tournons…

“Traduire c’est trahir”. Quoique….

Saint Damase est celui à qui l’on doit la vulgate.

Mais qu’est ce que la vulgate ?… Face à l’augmentation du nombre de chrétiens dans le monde Latin, il devint nécessaire de rendre accessible les textes (jusqu’alors en langues hébraïque ou grecque) dans la langue latine. En plus de cette augmentation du nombre de chrétiens, la prolifération de traductions locales truffées d’erreurs, d’approximations et de contresens, s’accumulaient au fur et à mesure des copies, falsifiant le sens des textes. Pour stopper cette invasion de l’intérieur, le pape Damase demande à Saint Jérôme de travailler à la traduction latine des textes originaux des évangiles et de l’ancien testament.

Ce soucis de sens résonne étonnamment de par son actualité. En effet, cette quête dans les textes est universelle (et donc catholique ?)

Ainsi, le but du pape Damase était de “vulgariser” d’où la Vulgate le message du Christ accessible au plus grand nombre.

C’est aussi sous son pontificat, en 381, que le concile de Constantinople promulgue la version définitive du Symbole de Nicée-Constantinople commencée en 325 lors du Concile de Nicée.

Ainsi, fidèle à l’exemple de Saint Damase et de Saint Jérôme sachons rendre le message du Christ dans toute sa joie et son espérance originale. Sans oublier que ce message catholique, ou universel, est par nature pour toute l’humanité.

Pour suivre ce calendrier

Pour continuer de suivre ce calendrier, n’hésitez pas à visiter cette page.
Enfin, pour suivre les propositions de l’ACER à l’approche de Noël, ça se passe par ici : https://www.facebook.com/JeunesCathosRennes/

À demain (si vous le voulez bien) !